environnement

Vaisselle compostable et vaisselle biodégradable : quelles sont les différences ?

Pour les professionnels de la restauration comme pour les particuliers, acheter et utiliser de la vaisselle jetable écoresponsable représentent un geste sain pour l’environnement. En effet, adopter ce comportement responsable permet de limiter son empreinte écologique. Malgré que les termes « compostable » et « biodégradable » soient partout, ces derniers sont souvent employés à tort. Par ailleurs, il s’avère important de comprendre ce qu’ils signifient réellement et en quoi ils diffèrent !

La vaisselle biodégradable

Depuis quelques années, la lutte contre le plastique s’est intensifiée. En ce sens, les termes « écoresponsable » se sont entremêlés et sont souvent utilisés sans discernement et de manière abusive, voire incorrecte. Et la vaisselle biodégradable Compos’Table fait notamment partie ! Pour faire court, il s’agit de toute matière organique pouvant être décomposée par des microorganismes dans un environnement favorable.

Selon les conditions d’humidité, d’oxygène, de température ou encore d’exposition, la désintégration du produit se fera plus ou moins rapidement. À savoir que la vaisselle biodégradable peut se décomposer dans un bac de compostage domestique ou dans une usine de compostage industriel. Ainsi, les ustensiles et emballages usagés écologiques ne se jettent pas directement dans la nature, voire n’importe où !

La vaisselle compostable

Lorsqu’une vaisselle jetable est dite compostable, c’est avant tout parce qu’elle est fabriquée à partir de matières végétales renouvelables. Une fois usé, ce type de matériaux permet donc de redonner à la terre un amendement agissant à titre d’engrais 100 % naturel !

En d’autres termes, la vaisselle compostable souillée peut être intégrée à une opération de compostage. Notez que ses contenants, couverts, assiettes, etc., sont déposés dans un compost ou dans une poubelle de déchets verts.